Estic Tip

12 octobre 2018

12 Octobre 2018 Pot bien pourri

Bel exemple de l’impartialité du nouveau monde des copains et coquins. Pareil que l’ancien monde.

Le mari médecin de la ministre Buzyn recasé... comme conseiller juridique du gouvernement

Le médecin Yves Levy, époux de la ministre Agnès Buzyn, a été nommé conseiller d'Etat extraordinaire ce mercredi 10 octobre. Il touchera entre 1.500 et 6.100 euros tous les mois pendant cinq ans, bien qu'il n'ait jamais pratiqué le droit public.

https://www.marianne.net

Ils n’ont même pas honte, tout leur est dû.

Les infos depuis quelques temps tournent autour du futile. On évite les sujets sérieux. Il ne faut pas se mouiller.

D’accord avec cet enseignant

Le coût des catastrophes climatiques a-t-il explosé ?

À quoi servent les journalistes ? On se le demande parfois. C'est très simple : à entretenir le catastrophisme. Comme professeur d'histoire-géographie, j'enseigne - j'essaie du moins - à conserver un regard critique sur les documents, à commencer par ceux qui sont proposés dans les manuels. J'ai donc fait ce petit exercice d'étude critique.

https://www.contrepoints.org

Ceci est bien le coût (sur)estimé, et non le coût réel, mais cela fait peur. C’est encore moins le coût remboursé par les assurances qui en ce moment font des profits maximums en s’appuyant pour augmenter leurs cotisations sur ces statistiques trafiquées et répétées sans la moindre réflexion par les journalistes.

Et un prix Nobel qui remet un peu à leur place les professionnels de la catastrophe du GIEC.

Les " prix Nobel " d'économie 2018 récupérés par l'idéologie climatique

Les deux " Prix Nobel " d'économie sont loin d'être des soutiens inconditionnels de l'alarmisme climatique. Par Rémy Prud'homme. Le prix Nobel d'économie 2018 a été décerné à deux économistes américains très connus et très respectés : William Nordhaus et Paul Romer.

https://www.contrepoints.org

Tous les « savants » ne sont pas unanimes. Et de toute façon quels qu’ils soient ils n’ont rien de sérieux à proposer. Le GIEC est un peu écouté, mais personne ne lit ses rapports dans leur totalité. On fait de grandes mascarades, on agite son petit marteau de commissaire-priseur, puis chacun repart en se félicitant et en ne faisant rien. Après la fête et l’euphorie post repas bien arrosé et gratuit, on repart et les réalités reviennent.

Et intervention à l’assemblée de F. Ruffin, magnifique ! Il faudrait plus de députés de ce type et l’assemblée serait moins avachie.

Le président de séance remercie avec componction,  ... et passe au suivant.

C’est ça l’Assemblée ? Ces députés harassés de travail, peu présents mais bien payés. Une honte !

Et je ne peux pas résister à cette parodie d’Aznavour. Même si je risque encore plus de passer pour quelqu’un de pas sérieux.

"Je suis banquier comme ils disent" . Une parodie d'une chanson du grand Charles Aznavour - Le blog de Lucien PONS

Bonjour Je vous transmets un message de Vincent Christophe Le Roux . Une parodie de la chanson d'Aznavour " Je suis un homo comme ils disent". Un peu d'humour est parfois nécessaire. Bien cordialement. Lucien Pons Le message "Je suis banquier comme ils...

http://lucien-pons.over-blog.com

Mais il vaut donc mieux en rire.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 octobre 2018

11 Octobre 2018 « Contrepoints » et libéralisme

Il me semble que ce média est entré en dissidence car Macron n’est pas assez libéral. Pourtant il me semble avoir été le cheval de Troie des libéraux qui se sont investis à fond dans sa candidature.

Cet éloignement du président qui échappe à ses créateurs ne serait-il pas la cause des « soucis » qu’accumule E. Macron. Histoire de le faire revenir dans la bonne ligne de ceux qui l’ont fait élire avec leurs médias, leurs pouvoir et leur argent.

Contrepoints doute beaucoup du réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique pour les nuls

Ce pourrait être un autre titre pour ce petit ouvrage écrit par un ancien météorologue de la NASA, le Dr Roy Spencer, considéré outre-Atlantique comme un climato-sceptique. Cet ouvrage en anglais, récemment sorti au format Kindle, titré Global Warming Skepticism for Busy People, expose les principaux arguments contre l'alarmisme actuel en matière de climat.

https://www.contrepoints.org

 Je doute aussi du GIEC, mais certainement pas pour les mêmes raisons. Personnellement je n’ai aucun intérêt financier à défendre les solutions actuelles de production et d’utilisation de l’énergie dans les transports, le chauffage, les outils de production qui sont exploités par des gens qui veulent leur faire cracher le maximum de revenus pour eux-mêmes. Il faut rentabiliser les investissements de l’ancien monde avant d’envisager d’investir ailleurs.

La recherche pour eux est avant tout la recherche du profit.

Les chercheurs, eux, pas les chercheurs médiatiques et leur club (le GIEC) qui veut influencer le monde. Les chercheurs qui font de la recherche fondamentale surtout en France, le font dans le plus grand dénuement. Ils doivent se battre pour les crédits de recherche, le matériel, leur propre carrière (beaucoup sont dans des situations professionnelles précaires).

Les grandes entreprises ne financent que les recherches qui peuvent rentabiliser encore plus leurs outils de production et les produits qu’ils peuvent mettre sur le marché. Le reste ne les intéresse pas surtout si ce qu’ils produisent risque de devenir obsolète.

Il en est ainsi pour la recherche pharmaceutique, et la médecine.

On exploite les cliniques pour la possession desquelles on se bat (tout en pleurant au ministère que cela n’est pas rentable). Idem pour les Ehpad dont on tire le maximum de profit, en demandant plus de subventions dont les pensionnaires ne voient pas les effets sur leur prise en charge.

L’état et ses énarques cèdent les autoroutes, les aéroports, les industries, etc., pour un prix ridicule et ensuite ces mêmes énarques vont pantoufler dans les grandes entreprises qu’ils ont favorisées.

Le canard enchainé de cette semaine est éclairant sur ce sujet. Sur d’autres sujets, je ne le suis pas car il ressasse les vieilles rengaines paradoxalement dans l’air du temps (Je n’ose pas parler de politiquement correct !) qui ont montré leur inefficacité.

En ce moment le monde médiatique s’en donne à cœur joie avec des tables rondes, des commentaires entre « spécialistes » qui en tout cas, en ce qui concerne les sujets que je connais, sont souvent d’une ignorance crasse. Mais ils parlent bien, sont « médiatiques » et politiquement corrects. Les polémiques prennent bien garde de ne pas froisser l’ordre établi et se gardent « d’insulter l’avenir » de leur carrière.

L’état patauge, les médias papotent ou gloussent et les citoyens sont les vaches à lait de ce petit monde.

Ne nous décourageons pas un vrai nouveau monde arrivera bien.

Les chercheurs cherchent, les libéraux exploitent à leur profit mais seulement de quelques initiés rapaces.

En dernière heure : Dans le journal de FR3 de ce soir la consommation de l’alcool en France couterait à l’état 120 Milliards d’Euros. On demande des preuves !

Des Milliards aussi, nous fait-on croire, dépensés du fait des accidents de la route, du tabac, du sel, du sucre, de l’hypertension, de l’obésité. Tout cela à cause de la négligence des français. Il faut donc taxer tout et n’importe quoi. Le tout relayé par les idiots utiles.

Il faudrait croire que le déficit de l’état est dû aux mauvais citoyens, et pas aux mauvais gestionnaires passés et actuels : 2000 Md de dettes !

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 octobre 2018

10 Octobre 2018 Les horloges sont grippées

Les horloges sont complètement déréglées, mais Jupiter feint l’indifférence. Cela frise le foutage de gue…. Mais « en même temps » on peut légitimement se demander si autant de ministres sont nécessaires. On s’en est passé aisément pendant une semaine entière.

Onfray se voit privé de son temps de parole sur les médias françaises. Un autre qui disait être à Pole Emploi devant la commission du Sénat, depuis qui a été exfiltré de l’Elysée n’a même pas eu à traverser la rue pour fonder sa société de protection internationale (en cumulant avec ses indemnités ?). Mais certainement en touchant de grosses subventions de la part de Jupiter et de ses « amis » internationaux et riches qui se reconnaissent dans celui qui s’exonère de toutes les contraintes normales d’un citoyen normal. Il trouve d’ailleurs dans cette république des coquins de l’aide au déménagement (de coffre) et des appuis pour faire taire la magistrature qui trouve la disparition organisée de preuves tout à fait normale. Être attaché corps et âme au président donne des avantages en nature que n’a pas le citoyen de base.

Des nouvelles d'Alexandre Benalla, qui déjeune avec d'anciens ministres

On l'avait quitté à la sortie de chez les juges, le revoici à un prestigieux déjeuner. Moins d'une semaine après avoir été entendu dans le cadre de sa mise en examen à la suite des événements de la place de la Contrescarpe du 1 er mai, Alexandre Benalla a été vu ce lundi 8 octobre au luxueux hôtel Intercontinental de Paris, rapporte Challenges .

https://www.marianne.net

E. Macron a du temps à consacrer à l’avenir de son ???  (Au fait qu’était-il vraiment car à l’écouter lors de son audition au sénat il n’était que simple conseil de Jupiter ?).

A quand la reconversion du petit malfrat sorti de prison et de son copain au doigt d’honneur.

Il y a des priorités présidentielles, pas d’œuvrer à la constitution d’un gouvernement restreint, mais de s’occuper de l’avenir, en rose, de ses amis. Le jardinier n’a pas eu cette chance, sans doute une question de (manque !) de peau.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 octobre 2018

09 Octobre 2018 Histoire de mots

Les commentateurs répètent à l’envi la même formule creuse, sans aucune modification, Jupiter veut rester le maitre des horloges. D’où tirent-ils cette formule ?

Moi cela me fait plus penser à Charlot dans les temps modernes.

Version un peu plus longue où on voit le chef

 

Le maitre des horloges ! Il me semble un peu perdu et débordé par les problèmes qui s’accumulent. Il veut faire semblant mais fait tout dans la contrainte.

Aux derniers nouvelles pas de démission(s) du gouvernement et de son premier ministre, mais un renouvellement des manoeuvres en gardant les mêmes cadres.

Beaucoup de subtilité(?) pour éviter les mots qui fâchent.

Et toujours pas de Brigitte en vue, elle qui était omniprésente jusque-là ?

Les temps changent mais tout reste pareil.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 octobre 2018

07-08 Octobre 2018 Un peu d’humanité dans la technique

Une interview et même plusieurs de Michel Onfray, récentes, où il parle de sa vie, de ses accidents de santé et des maladies graves de ses proches, m’ont fait réfléchir sur la médecine et ses relations avec l’Homme. Et aussi sur les médecins. J’ai essayé au long de ma carrière de garder une ligne de conduite « exigeante » vis-à-vis de mon exercice. Je n’y suis probablement pas toujours parvenu. Mais jamais un « patient » n’a été un « client » comme on le voudrait maintenant soi-disant pour améliorer le « service », mais à mon avis cela l’a détérioré.

Ces réflexions sont d’autant plus présentes pour moi, que ma fréquentation des services hospitaliers en tant qu’accompagnant, n’a jamais été aussi fréquente depuis ma retraite. Les longues attentes sont propices à la réflexion et l’œil professionnel détecte très vite les dysfonctionnements actuels.

Je suis depuis longtemps très attiré par la pensée de Michel Onfray qui me semble un de nos « vrais » philosophes et qui cette fois parle de l’intime. Nous sommes loin du philosophe médiatique autosatisfait qu’est BHL qui se mêle d’être un va-t’en guerre.

Onfray et la maladie et les médecins et la médecine. Voici les bases de sa réflexion, des interrogations plus ou moins complètes, plus ou moins longues, mais souvent pertinentes.

Je vous les livre, prenez le temps de regarder et d’écouter. Parfois cela recouvre bien les constatations que je vous ai fait partager parfois.

  Très descriptif et l’intérêt d’être entouré de personnalités.

C’est long mais très complet et très subtile comme d'habitude avec Catherine Ceylac dans "Thé ou Café". Parle de son épouse décédée et de son frère.

La médecine reste un art, dont l’exercice même s’il s’appuie sur des connaissances expérimentales, c’est-à-dire scientifiques, ne peut donner que des réponses individuelles pour chacun des patients. La médecine de santé publique s’appuie sur des données statistiques, avec tout ce qu’il y a d’aléatoire dans la définition des groupes de patients. Elle ne peut donner que des réponses sur une population. La médecine clinique doit donner des réponses et traiter un seul patient pour qui chaque acte doit être adapté et dont le résultat ne se mesure pas en pourcentage de probabilité mais en résultat positif ou négatif pour chaque individu. Personne ne réagit de la même façon et le vrai travail du médecin est d’être perpétuellement à l’écoute de son patient. Et il faut savoir dire je ne sais pas, et aussi parfois dans l’état des connaissances actuelles (et des miennes) je n’ai pas la réponse. Pour le patient c’est parfois très difficile à entendre et pour le médecin difficile à dire. La recherche découvre chaque jour de nouvelles pistes, mais jamais il n’y a de certitude d’avoir tout compris.

A l’occasion des fêtes de la science j’ai visité un laboratoire de recherche que je connais bien, mais il me reste beaucoup à en découvrir et à comprendre. Le matériel de recherche est considérable, extrêmement couteux. La recherche doit faire des choix et parfois ce sont des choix économiques. Le vivant est très complexe, et se modifie au fur et à mesure qu’on avance (les virus par exemple). La génétique malgré les progrès ne donne pas les solutions à tout. L’ADN ne s’exprime pas de la même façon d’un individu à l’autre. La génétique est parfois contrariée par l’épigénétique. Il reste en permanence à chercher et à comprendre.

Mais le médecin, même avec tout son bagage intellectuel, toute sa bonne volonté, même s’il veut bien faire, reste toujours devant chaque patient face à un inconnu. Mais ses décisions malgré les limites des connaissances actuelles, doivent être prises et souvent très rapidement. Donc il doit rester à l’écoute de son patient et instaurer une relation de confiance mutuelle.

La médecine actuelle très technique éloigne le patient des prestataires de service que sont devenus les médecins, par force, par organisation « industrielle » de la consultation. On demande des économies de santé. Longtemps au cours de ma carrière j’ai entendu des industriels me dire qu’il faut gérer les soins comme on gère une usine. Les démarches qualité sont l’alpha et l’oméga. Le papier, le protocole, l’informatique ont fait disparaitre l’homme. On n’a fait aucune économie mais on a déshumanisé un exercice qui devrait rester humaniste. (Pourtant ma formation a été essentiellement scientifique). Les hommes ne sont pas des boites de petits pois qui sont sortis de la chaine si un exemplaire n’est pas conforme.

Parfois les médecins se sont laissés entrainés dans ce système, parfois à leur corps défendant, parfois par esprit de facilité, parfois de lucre, le rendement vous dis-je.

Je suis très sensible à ce que dit Onfray, et très proche de lui.

La crainte de se tromper doit habiter tout médecin. Il doit savoir qu’il peut se tromper. Je me suis parfois trompé de temps en temps, très souvent sans conséquences mais cela me reste en mémoire. Le travail à la chaine parcellisé, spécialisé, a fait perdre la relation entre le résultat d’un examen technique, fait de façon anonyme, et les suites qui en ont été données. On ne peut tout savoir, ni manipuler tous les appareils très techniques mis à la disposition de la médecine « moderne » mais il faut à un moment que d’homme à homme on fasse la synthèse et on en prenne la responsabilité. Et souvent une impression subjective que l’on peut appeler un sens clinique, est plus importante que le suivi d’un protocole.

A un moment Michel Onfray parle de l’IRM obtenue par un médecin rapidement alors que les autres avaient négligé de pousser les examens en l’absence sans doute de données objectives. Onfray reconnait que lorsqu’on est riche et bien appuyé on obtient des examens qui en routine sont reportés à plusieurs jours voire à plusieurs semaines. C’est le résultat d’une formation trop technique, trop spécialisée, et trop protocolisée, dominée maintenant par le rendement et le budget. Nous sommes sous la coupe d’une technocratie et bien loin d’un humanisme. Les dérives en sont acceptées par certains médecins par lassitude. Les médecins sont aussi des êtres humains.

Peut-être oublie-t-il aussi (Onfray et certains médecins aussi), que les médecins sont des hommes et qu’ils vivent aussi les mêmes expériences que lui, que leur vie ne se limite pas à leur présence au chevet des patients. Aucun homme n’est épargné par les soucis familiaux ou de santé.

Certains ne sont peut-être pas à leur place auprès des patients non pas techniquement mais humainement.

Préservons l’humain contre les technocrates.

Pour vous faire réfléchir ce titre dans « Univadis ». Essayez de me faire une traduction !

Conference report

EASD 2018 — L’albiglutide réduit le risque d’ECIG dans le DT2

Les données de l’essai HARMONY apportent des preuves solides de l’intérêt des agonistes de GLP-1R dans l’arsenal utilisé contre les événements CV associés au DT2.

Estic tip 5

 

 

Posté par Estic tip à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 octobre 2018

06 Octobre 2018 Dormez braves gens tout est normal

En ce moment je délaisse un peu l’actualité, qui par ailleurs n’est pas passionnante. A écouter nos élites de gouvernement il n’y a que des non-évènements. Tout est normal, c’est la grande pagaille.

Notre ministre de l’Intérieur et premier soutien de E. Macron a démissionné. Pas grave il était nul si j’ai bien compris ses collègues et surtout le premier ministre. Jupiter se serait-il fourvoyé ?

Les vidéos sont à pleurer de rire quand on voit la trombine de ces amis de toujours.

Une passation de pouvoir expédiée entre Édouard Philippe et Gérard Collomb

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉOS - Emmanuel Macron a accepté dans la nuit la démission de son ministre de l'Intérieur et a demandé à son premier ministre d'assurer l'intérim. La passation de pouvoir entre les deux hommes a eu lieu ce matin.

http://www.lefigaro.fr

Passation glaciale entre Philippe et Collomb

La passation de pouvoir entre Gérard Collomb et le Premier ministre Édouard Philippe s'est déroulée dans une ambiance glaciale, mercredi matin, place Beauvau. C'est l'épilogue de deux jours de bras de fer entre le ministre de l'Intérieur démissionnaire et l'Élysée.

http://www.lessentiel.lu

Colomb revient à Lyon mais la mairie de Lyon reviendra-t-elle à lui ? Il semble en avoir marre de sa collaboration avec le gouvernement Macron. Dans le discours du premier ministre on est frappé par l’empathie qui se dégage de ses paroles. En tous cas aucune allusion au bon travail des policiers.

J’ai vu un reportage sur une des chaines TV d’Edouard Philippe visitant des policiers dans un commissariat. Attitude à la limite de l’ennui n’écoutant pas le policier lui présentant son activité. Visiblement il fait de la présence sur le terrain pour faire croire qu’il « se saisit » du ministère, mais c’est sur commande. Son seul intérêt est le budget.

Je souhaite bien du plaisir aux policiers.

Je note, mais je ne regarde pas tout que madame Macron est bien absente en ce moment. Colombey et les Invalides en sont bien maris.

Aznavour était un grand chanteur, mais de là à être porté dans son cercueil par une section militaire et accompagné en musique par un chœur militaire ! Cela me rend songeur.

Ses services à la France ont-ils étés si importants ?

E. Macron a bien récité le discours émouvant de sa plume.

Le nouveau monde est aussi ridicule que l’ancien.

 

Posté par Estic tip à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 octobre 2018

05 Octobre 2018 La République vue par l'ENA

Etonnant : visite à Colombey et au conseil constitutionnel de celui qui veut réformer la constitution.

Etonnant que les dépenses somptuaires de l’assemblée sortent 2 jours avant.

Amadouer Fabius qui penche toujours du côté qui lui est favorable. Sa carrière courtisane et falotte (fayote) en témoigne.

Macron relance la réforme des institutions en célébrant les 60 ans de la Ve République

Stoppée par l'affaire Benalla, la réforme institutionnelle sera relancée en janvier, a annoncé jeudi Emmanuel Macron, en louant les qualités de la Ve République, née il y a 60 ans par la volonté du général de Gaulle.

https://actu.orange.fr

 E. Macron a affirmé "Le petit-fils du général (de Gaulle) m'a dit tout à l'heure" que la règle devant son grand-père était: "+ Vous pouvez parler très librement; la seule chose qu'on n'a pas le droit de faire, c'est de se plaindre +."

Pour le président, "c'est une bonne pratique qu'avait le général. Le pays se tiendrait autrement s'il était comme ça.

Cette Constitution donne-t-elle trop de pouvoir au président? "Non, je ne crois pas", a répondu M. Macron à Colombey.

En clair :

C’est moi qui décide, fermez-la. Je fais ce que je veux !

Taisez-vous, j’ai raison, mes copains de classe vont m’aider en se partageant les sinécures.

Cependant De Gaulle avait dit aussi : « ce n’est pas à mon âge que je vais commencer une carrière de dictateur ». Qu'en pense Emmanuel?

Emmanuel Macron a-t-il fait changer les règles de recrutement des recteurs pour nommer une ancienne camarade de l'Ena ?

Selon un confidentiel de l'Obs, le Conseil des ministres a adopté un texte assouplissant les conditions de nomination des recteurs d'académie. Une mesure qui lui permettrait de nommer une camarade de promotion à la tête de l'académie de Versailles. L'information, repérée par L'Obs a été publiée dans le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 3 octobre.

https://actu.orange.fr

Vive la république de classe « Senghor ».

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Paul Kloboukoff Européennes 2019 Première partie

Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-001Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-002Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-003Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-004Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-005Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-006Européennes 2019 Les hostilités sont ouvertes Partie I 09 2018 (002)-page-007

Suite dans 3 jours

avatar 2 essai 2 (002)

Posté par Estic tip à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2018

04 Octobre 2018 L’Etat est nu

Trop d’informations politiques qui n’en sont pas. On brasse à nouveau du vent sur tous les plateaux télévisuels. Les vieux politiciens revenants donnent des conseils et des avis qu’ils ont été incapables de suivre eux-mêmes. Et on connait leurs résultats ! C’est toujours l’ancien monde mais manipulé en ce moment par des jeunes pas encore matures. On apprend beaucoup avec l’expérience, pour peu que les ces expériences soient transmises par des gens qui eux-mêmes ont brillé par leurs résultats. On est loin de ce cas de figure.

Santé.

Cela semble pour le moins nécessaire de vite comprendre la situation. Difficile si on supprime le peu de moyens qu’a déjà l’état.

ENQUETE FRANCEINFO. "Un plausible scandale sanitaire" : des cas de malformations inexpliquées à la naissance dans trois communes de France

Depuis une décennie, trois communes françaises ont vu naître des enfants présentant des malformations. Un rapport de Santé publique France doit être rendu jeudi 4 octobre sur ce phénomène inexpliqué. Franceinfo a mené l'enquête. Édité par Thomas Pontillon Matthieu Mondoloni Radio France Un rapport de Santé publique France doit être rendu jeudi 4 octobre sur un phénomène inexpliqué et inquiétant relevé dans trois communes.

https://www.francetvinfo.fr

Beaucoup d’hypothèses sont en effet possibles. Encore faut-il que l’état garde son rôle de garant de la bonne fonction des institutions et de des règles qu'il a lui même fait adopter.

Les agences de santé (et de façon générale les agences de régulation) ne peuvent pas faire en même temps un travail de contrôle et de surveillance et être au service des politiques et des lobbies.

Mais on détruit tous les thermomètres à la disposition de l’état et qui permettent de savoir ce qui se passe. On fait des économies sur tout ce qui est régalien au nom du libéralisme et de l’autorégulation par les entrepreneurs.

L’état se déshabille de ses prérogatives et tente de faire croire en un nouveau monde qui n’est que la loi du plus fort et du plus influant.

Jupiter est déjà demi dénudé, et aide à son dépouillement.

 

 

Posté par Estic tip à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,