Estic Tip

29 mai 2020

29-30 Mai 2020 Expérience personnelle

Je ne sais pas pourquoi, ce matin, un flash m’est venu. Tout à coup le nom de Caligula m’est apparu pertinent. J’ai hésité entre ces deux versions, je vous livre les deux.

Caligula

Caligula ( à Antium - à Rome) ( latin : Caius Julius Caesar Augustus Germanicus) est le troisième empereur romain. Il régna de 37 à 41, succédant à l'empereur Tibère. Selon les principales sources concernant son règne, principalement les récits du biographe latin Suétone et de l'historien grec Dion Cassius, il eut tout d'abord un début de règne prometteur, durant lequel il connut une grande popularité auprès du peuple romain.

http://wikipedia.org

 

Caligula, l'empereur qui voulait être un dieu - Histoire & Civilisations

Vicieux, cruel, dépravé, souffrant d'une mégalomanie confinant à la folie, Caligula a laissé à la postérité l'image d'un monstre. Une vision largement due à la plume des historiens de l'Antiquité, qui en ont fait un modèle du tyran décadent. Caligula se considérait comme l'égal des dieux.

https://www.histoire-et-civilisations.com

A l'époque Dieu était Jupiter

Qui tient pour notre Caligula la place de sa mère ?

En tout état de cause comme vous l’avez constaté, dans ces descriptions historiques, Macron tient un rôle mais qui se termine mal. (lisez)

 

L’histoire de son cheval, Incitatus, élevé pratiquement au rang de Sénateur (pour abaisser le Sénat dit-on) montre son délire. Qui tient le rôle du cheval, Benalla ?

Incitatus

Incitatus est le nom du cheval favori de l' empereur romain Caligula, qui régna de 37 à 41. Incitatus était le cheval vedette de l'écurie verte de courses de chars, dont Caligula était un très fervent supporter. Comme tous les chevaux vedettes des grandes écuries de courses de chars, Incitatus bénéficiait d'un traitement de faveur.

http://wikipedia.org

 

Qui est Incitatus, le cheval de Caligula ?

Elevé dans les camps de légionnaires commandés par son père le général Germanicus, Caïus César est surnommé Caligula, " sandalette " en latin. Proclamé empereur en l'an 37, le jeune homme garde de son éducation militaire une fascination pour les chevaux.

https://www.femmeactuelle.fr

 

Tout ceci m’a fait penser à cette BD, dont Goscini était l’auteur, où un personnage voulait devenir Calife à la place du Calife. N’est-ce pas le cas d’Emmanuel Macron, qui a réussi à décourager Hollande. Comment s’appelait donc ce personnage ? N’est-ce pas Iznogoud ? Prémonitoire ? (Déjà un tenant du globish).

 

Petite histoire personnelle maintenant.

J’ai pris l’habitude, hélas, de fréquenter tous les mois une clinique de bonne réputation pour un traitement au long cours. Une injection en quelques minutes dans une salle de soins adéquate.

En février Covid est arrivée et il fallait montrer carte blanche pour entrer dans la clinique. La porte était ouverte individuellement. La clinique avait été partiellement vidée et les interventions programmées repoussées. Les Covid ne semble être jamais arrivés. Cette fois-ci avec un début de déconfinement il semble y avoir plus de fréquentation, mais les mesures restent les mêmes.

Ouverture des portes, individuellement, par une secrétaire. Vérifications administratives du rendez-vous justifié par le médecin. Demande du port de masque et « pouet pouet » de gel hydro alcoolique. Rien de nouveau.

Mais je suis un peu plus connu et on m’a demandé de me rendre cette fois-ci seul à la salle d’attente adéquate. Fermée cependant.

Personne, mais des places assises dans le couloir, espacées, la fameuse distanciation sociale. Et j’ai attendu bien sagement.

Cela m’a permis de regarder en spectateur les évènements. Et surtout d’apprécier l’énorme différence entre l’utopie administrative et ses plannings basés sur des moyennes, ses règlements adaptés à une organisation militaire, et la réalité de patients, tout venant, malades handicapés ou seulement non formés à être malades. C’est un métier !

J’attendais donc lorsqu’une autre patiente est arrivée, il s’avérait quelle était convoquée avant moi, bientôt suivie par une infirmière chargée de la salle.

J’ai donc appris que les interventions en salle d’opération et pratiquées par mon médecin avaient pris du retard. Eh oui si une intervention prend en moyenne un quart d’heure, une demi-heure ou une heure, les choses ne se passent pas toujours comme pour la moyenne.

Tout à coup ma voisine de pénitence s’agite, cherche dans son sac, et ne trouve pas le produit qui devait lui être injecté. Produit à 800 € la dose quand même, et qui doit être conservé au frais. Après beaucoup de recherche il semblait qu’elle l’avait bien pris au frigo, mais qu’elle l’avait laissé dans le taxi qui l’avait amenée. Le VSL (véhicule sanitaire léger) était bien entendu reparti avec le produit à injecter pour d’autres courses et c’est un autre VSL qui devait revenir la chercher, mais il n’avait pas le produit. L’infirmière s’est débattue avec ardeur pour rattraper l’affaire mais en vain. Départ de la dame. J’avais gagné une place et semblait être devenu le premier. Mais toujours pas de médecin bloqué au bloc !

Entre temps une vieille dame (même pour moi), diaphane est venue s’installer entre les chaises distanciées, sans masque. Elle a été assez rapidement ramenée à sa chambre, n’ayant pas tout compris elle est revenue plus tard. Entre temps deux messieurs dans mon cas étaient arrivés et avaient respecté les distances « barrières ». Une autre dame est arrivée et s’est installée en spectatrice entre nous, sans masque silencieuse et j’ai vite compris qu’elle souffrait d’Alzheimer. Les infirmières de son service n’arrivaient pas à la maintenir dans sa chambre. Elle est donc restée bien sage à observer comme moi.

L’infirmière déléguée à la salle aurait dû remonter en salle d’op mais ne pouvait pas. Coups de téléphones itératifs. Le planning n’était pas respecté. Impossible pour un DRH ou une directrice des soins.

Une ASH qui faisait le nettoyage des chambres se retrouvait sans gants de travail. Elle le signale à un responsable ( ?) qui après passage dans un placard de stockage lui dit qu’il n’y en a plus. Que faire ! Une infirmière compatissante lui fait passer trois paires de gants stériles. Ce n’est pas le même prix mais aujourd’hui il y en a ! Toujours le médecin au bloc.

J’attends toujours, charlotte sur la tête, masque sur nez et bouche et buée sur les lunettes. Plus des gouttes anesthésiantes dans l’œil à profusion pour maintenir l’anesthésie (j’étais pour).

J’apprends alors que je ne serais pas le premier, mais après un monsieur qui devait venir d’un autre service. Bon !

Au bout d’une heure environ le médecin arrive, l’infirmière se détend et le patient arrive.

J’ai vu rapidement qu’il était aphasique et ne comprenait pas grand-chose. C’est ce qui s’est confirmé d’après les échos venant de la salle, ce brave patient ne se pliait pas aux demandes du médecin, et n’y comprenait rien. Mais enfin l’affaire fut faite, mais avec encore un peu de retard.

Ce fut mon tour, rapidement exécuté (Olé) par le médecin toujours maitre de ses nerfs et toujours patient(e).

J’ai donc quitté les lieux, sans me perdre et sans attendre un brancardier cette fois-ci, la charlotte, le masque dans la poubelle des gobelets de la machine à café indiquée par les entrées, et remis les lunettes.

Tout ceci pour dire que tout n’est pas simple en médecine, que les plannings, les tableaux Excel, les moyennes ne sont valables que pour ceux qui ne sont pas en contact avec les patients et qui planifient depuis leur bureau en télétravail et masqués (attention les malades sont contagieux !).

Les soignants eux se débrouillent avec ça.

 

Je vais toujours pas mal, merci.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 mai 2020

27-28 Mai 2020 Directement vers le gouffre en chantant

Plan Macron de 8 milliards d’ € pour l’automobile.

 

Arrêtez-le, arrêtez- le, il n’a plus de limites. Lui qui avait encore creusé le déficit énorme de la France, n’arrête pas de dépenser l’argent qu’il n’a pas. Serait-ce un flambeur ?

 

France Inter parle d’un plan présenté avec un discours « verdoyant » car il dit qu’il « faudrait » que la France devienne le pays en tête de la fabrication et de la commercialisation des voitures électriques. En Europe seulement, vu le retard par rapport aux Etats-Unis Tesla, ou au Japon et en Corée, Il lui reste un zeste de lucidité quand même et en même temps. Et comme d’habitude, il ne fait qu’annoncer une pluie de milliards qu’il n’a pas et que nous serons chargés de fournir. Quand à la méthodologie pour atteindre ce but, et qui le dépasse, il ne s’étend pas n’en ayant pas la moindre idée. Il doit compter sur Renault et Peugeot pour avoir des idées, puis faire construire, au Maroc par exemple, ces voitures « françaises ».

 

Peu habituée à se moquer, Isabelle mon épouse, m’a fait remarqué que le plan « verdoyant » doit s’écrire avec un V comme Macron. Réminiscence de la chanson « le cha cha cha des Thons, avec un C comme crocodile ». Elle la chantait à tue-tête avec nos enfants, avant que je lui explique l’astuce.

Pour les amateurs : https://www.youtube.com/watch?v=VwQsYYidRhs

Trouvez le rapport avec Verdoyant !

 

Et on ne parle toujours pas de l’absence de journaux dans les maisons de la presse et autres. Il semble que ce soit une grève de la distribution dans l’entreprise distripress ( ?).

Les journaux seraient-ils distribués à Paris, ce qui ferait penser à nos grands commentateurs télévisuels qu’il en est de même partout en France ? Cela doit arranger les télévisions qui profitent de leur hégémonie pour dire n’importe quoi.

Seuls mes abonnements par la poste ont recommencé à me parvenir.

 

Je reste en contact avec mes amis et confrères d’une partie Est de la France surtout.

On ne parle presque plus des hospitalisés, car de moins en moins sont en service de réanimation. Mais beaucoup de patients ont été évacués, une fois la réanimation lourde terminée vers des services de moyens séjour, oubliés par les ARS et le ministère, et aussi des médias parisiens.

Ces patients sont ceux qui peinent à se remettre, avec des séquelles lourdes, pulmonaires, vasculaires et embolies pulmonaires, séquelles respiratoires, cardiaques, neurologiques, musculaires et tendineuses etc. Ils sont passés en dessous de l’horizon journalistiques et des points de presse de la direction générale de la santé et du premier ministre.

J’ai communiqué avec un de mes anciens adjoints devenu chef de service. Il m’a confirmé ces transferts de malades Covid avec de nombreuses séquelles. (il n’est pas le seul et dans d’autres régions des amis me l’ont confirmé en particulier deux amis devenus Covid + en quelques jours et qui ne se sont arrêtés qu’une ou deux semaines sans séquelles apparemment) dans des services dits de moyens séjour.

À cette occasion mon ami m’a confirmé que dans la structure où il travaille, en hospitalisation et aussi en soins externes dans un autre site situé à plusieurs dizaines de kilomètres et où il intervient chaque semaine, en faisant des navettes en voiture, il est maintenant le seul médecin français à travailler ! Cela n’enlève rien aux qualités des médecins étrangers qui participent aux soins (roumains, belges, ou médecins hors Europe ayant reçu l’autorisation d’exercer en France). Même si parfois un problème de compréhension entre patient et soignant se pose.

Déjà lors de mes remplacements, jeune médecin sur les plateaux du Forez, je ne comprenais pas ce que me disait un patient qui me répétait : ça me ferme là docteur, ou fouilla docteur j’ai la lourde ! (il faut y mettre l’accent en plus). Bien entendu rien à voir avec les expressions des gens du Bugey où j’ai aussi exercé.

Cela me rappelle aussi le recrutement d’infirmières espagnoles, formées en Catalogne que les « autorités » faisaient recruter pour palier au déficit du nombre d’infirmières en France. Déficit dénoncé depuis plusieurs années par les professionnels, non écoutés il va sans dire. L’incompréhension entre infirmières catalanes bien formées à Barcelone et les patients de nos régions du nord était parfois comique, mais surtout pouvait se révéler très dangereuse. Malgré les salaires alléchant pour elles, elles sont rapidement reparties pour des pays plus ensoleillés. Ce qui a amélioré mon sommeil.

Je me pose quand même le problème du numérus clausus imposé aux facultés en France depuis de très nombreuses années. Les « autorités » disent que cela leur avait été imposé par les médecins installés qui ne voulaient pas de concurrence ! Personnellement on ne m’a jamais rien demandé et je n’ai jamais rencontré de collègues à qui on l’avait demandé. La seule chose que j’ai entendu et c’est de la part des « autorités de santé » c’est qu’il fallait moins de médecins pour faire diminuer les prescriptions et donc les coûts !

Cet abandon de la formation de médecins en nombre suffisant n’est il pas plutôt le fait de diminuer les coûts dans les universités en délégant cette formation coûteuse à d’autres pays. Admettre les médecins étrangers et français formés à l’étranger faisant porter ces coûts sur d’autres pays ? 

À la réflexion on nous a parlé depuis des lustres du coût de l’organisation du Bac que l’on simplifie d’année en année. La pandémie ne va elle pas servir à nous expliquer qu’on peut très bien s’en passer ! Avec le risque, mais est-ce bien considéré comme un risque que notre économie n’utilise les gens bien formés soient recrutés dans d’autres pays du monde ? Japon, Corée, etc. où la notion d’apprentissage et d’effort prédomine. Mais seront-ils, ces diplômés d’ailleurs, bien aptes à comprendre les français ? Il est vrai que l’abandon de notre langue pour l’anglais réglera le problème !

Quelques reportages locaux de stations de FR3 régionales passent tout de même en local.

Les personnels, médecins, infirmières et personnels de service sont nombreux à avoir été contaminés par ces transferts. Mais les cartes de contaminations de ces médecins et autres personnels ne sont à ma connaissance tenues par personne.

Les cas sont totalement méconnus par la haute administration qui ne souhaite sans doute pas communiquer sur cet état de fait. Comme disent les autorités et les entreprises qui veulent faire leurs affaires tranquilles : nous ne souhaitons pas communiquer à ce sujet. Et les journalistes s’en contentent !

Ces services si mal connus seront-ils encore oubliés du « Ségur de la santé » ?

En tout état de cause j’ai constaté que tout le personnel soignant concerné par la crise est resté à son poste. Que ces soignants et ont assumé les risques sans se défiler. Ces nombreux témoignages ont montré que tout le monde a travaillé sans compter les heures au service des patients. Et ceci même si les conditions de travail étaient très loin de leur assurer la sécurité, absence de matériel de protection réel et de moyens thérapeutiques, respirateurs. Soigner reste une vocation au service des autres.

Nous sommes très loin de ces spécialistes confinés dans leurs (grands) appartements donnant leurs conseils et directives bien à l’abri derrière leur ordinateur et expliquant aux autres comment il fallait faire.

 

Le gouvernement constate lui-même que toute thérapeutique a ses contrindications et ses effets pervers.

 Il a mis en route la thérapeutique du confinement seul « traitement » qui lui restait après avoir négligé toutes les préventions. Il se rend compte maintenant des effets pervers du confinement. Ces effets pervers sont actuellement découverts sur l’économie que plus personne ne maîtrise. Mais aussi sur la santé psychologique, mentale, sur le chômage qui ne fait que se révéler, et les délocalisations masquées jusque-là par les « aides » de l’Etat, c’est-à-dire par la dette.

Mr Lemaire rêve en mettant en valeur les milliards mis « sur la table » et qui sont des milliards fictifs qu’il faudra dit-il quand même rembourser, il l’a confirmé de façon nette (pour rassurer les marchés ?). Bonne chance à nous. Il dit : pas d’impôts supplémentaires. Il faut une relance ! Ayez confiance ! Ceux qui ont participé à couler l’économie sont ceux qui nous promettent de la relancer. Il veut relancer la France, l’automobile « électrique » lui aussi, relocaliser (en délocalisant ?) alors qu’il n’a rien réussi, ni voulu jusqu’ à maintenant !

 

Bonne chance à nous tous. Mais ne nous berçons pas des illusions de nos Enarques. Baratineurs, mais compétents en rien.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2020

25 Mai 2020 La confusion règne

Toujours la Covid (suivant l'avis de l'Académie Française)

L’article le plus pertinent pour moi est celui de Maudrux

Chloroquine : le cirque continue.

Notre Ministre de la santé veut en finir une fois pour toutes avec la polémique, et faire interdire définitivement l'usage de ce produit pour le coronavirus. Pour cela il vient de saisir le Haut Conseil de la Santé Publique, suite à un article du Lancet.

https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr

 

Douste Blazy, il remonte dans mon estime. Bonne analyse cette fois.

Philippe Douste-Blazy dénonce l'étude anti-chloroquine et lance un (énorme) pavé dans la mare !

Récemment, une étude publiée par la revue scientifique The lancet a conclu à l'inefficacité du traitement à la chloroquine du professeur Raoult, voire à sa nocivité. Outre la réputation de la revue, le test porte sur 96.000 patients, ce qui apporte une crédibilité à ses résultats.

https://www.bvoltaire.fr

 

La revue "Prescrire" qui souvent était mon référent mais lui aussi soumis à ma critique du temps où j’étais soignant.

La revue Prescrire alerte sur la dangerosité potentielle de la chloroquine

Les experts de la revue médicale Prescrire critiquent le protocole du professeur Didier Raoult. Dans son numéro d'avril, le magazine des professionnels de santé a analysé les données cliniques existantes concernant l'administration de l'antipaludique hydroxychloroquine pour les patients positifs au coronavirus.

https://www.capital.fr

J’ai cherché à aller plus loin, dans les articles de "Prescrire", mais je voulais remonter le temps jusqu’en 1980 pour voir les alertes lancées à l’époque sur le médicament. Reprendre un abonnement à 23€ par mois pour un retraité n’ayant plus une utilité quotidienne des avis de « Prescrire » m’a dissuadé de réactiver un abonnement.

 

Raoult son avis m’importe toujours.

Didier Raoult s'insurge contre l'étude américaine qui remet en cause la chloroquine

La chloroquine est présentée depuis plusieurs semaines comme un traitement possible du coronavirus. Aux États-Unis, comme en France, elle a été présentée comme une sorte de remède miracle qui permettrait d'éviter un trop grand nombre de morts. Mais elle suscite également la polémique en raison de ses risques d'effets secondaires graves pour certains patients.

https://www.capital.fr

 

Etude « Lancet »

Etude rétrospective. Méta-analyse bien connue des médecins qui regroupe souvent arbitrairement des études antérieures diverses, jugées acceptables par les auteurs de la méta analyse. Souvent il n’y a pas d’homogénéité, patients à quel stade de la maladie, combien de temps après le début des symptômes, sur dossiers seulement ! complets ou non, avec les ECG, une ou plusieurs dérivations ? relevant les causes du décès ? les traitements associés appliqués ?

Etude 96032 patients et plus, relevées sur 671 hôpitaux du monde entier, (donc déjà hospitalisés et à un stade sévère) me fait douter de cette homogénéité, sur dossiers, épluchés par qui ? 4 chercheurs, 25000 dossiers hétéroclites à étudier, au moins, et en éliminant les dossiers non conformes, sérieusement en si peu de temps ?

Est-ce vraiment de la science ?

Personnellement je m’y perds. Même pour des méta analyses dans d’autres cas de figure. Le choix des dossiers pertinents est-il justement pertinent et non biaisé ? Ce n’est souvent pas évident.

 

En tout cas le plus nul est Olivier Veran qui semble mal conseillé, ou alors qui se préoccupe d’une vision politico-économique bien plus large et qui dépasse les capacités de votre serviteur.

Je suppose d’ailleurs qu’il n’a pas lu lui-même l’article (en a-t-il le temps ?).

Personnellement je suis dans son cas les collaborateurs en moins !

En plus je ne suis pas abonné au « Lancet ». J’espère que le ministère l’est pour les collaborateurs du ministre.

Pour ma part je n’ai trouvé que le commentaire de l’article

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31174-0/fulltext

 ce commentaire est traduit par Google.

 

On nous assommait ce matin avec le Ségur de la santé. Une grande concertation nous dit-on. Comme le grand débat national qui a laissé parler Macron seul des heures durant ? Les cahiers de doléances, supposés être une contribution au grand débat, ont été soigneusement rangés en piles destinées à être perdues.

Là tout va se faire en télé-débat. Je souhaite bien du courage aux participants. Surtout à ceux qui n’auront pas la maîtrise de l’application. Maitrise qui doit être réservée à l’administrateur qui peut à tout moment couper la parole à l’orateur et la donner à un autre. Ceux plus en phase avec ce qui a été décidé par l’administration probablement.

D’ailleurs on ne nous a pas dit qui choisissait les interlocuteurs ayant le droit de participer. J’ai été habitué à de telles pratiques de choix de la part des représentants de l’Etat.

Les excuses de bugs informatiques auront bon dos. La perte de temps va être considérable.

On connait ces grandes messes où on réunit, sous la présidence d’une féale, une multitude de personnes d’horizons, de professions, d’activités, d’intérêts différents, autour d’une table virtuelle d’autant plus, et on laisse chacun s’exprimer quelques minutes, et où on suscite les conflits internes. Et ensuite qui décide ? : le gouvernement c’est-à-dire l’ENA et Bercy.

Bonne chance.

 

Ce sera tout pour ne pas ajouter à la confusion si cela est possible.

Mais, désolé, ça m’intéresse !

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2020

24 Mai 2020 Tout est sous contrôle mais toujours le jour d’après

Les économistes relayés par les journalistes vont-ils se ridiculiser comme les experts médicaux sur les plateaux TV.

La reprise, une multitude de chiffres, à la virgule près dès ce matin.

Il faut en général plus d’une année aux « spécialistes » pour déterminer le PIB de la France à quelques dizaines de milliard près. Là dès une semaine après le déconfinement on a les chiffres par profession de la variation en 10ème de pourcent de l’activité des coiffeurs, des BTP, de la production automobile, etc. !

Des chiffres venus d’officines dont on n’avait jamais entendu parler qui évaluent les affaires par micro-secteurs et qui sont repris à l’envie par la télévision. Comment des gens confinés dans leur chambre, loin des réalités de la France entière, ont-ils pu tenir ces superbes tableaux Excel qui leur donne tel un compteur de véhicule automobile la vitesse instantanée, sa moyenne et le pourcentage de variation.

Ceci me laisse rêveur. Comment des personnes aussi bien informées au jour le jour, peuvent-elles se planter dans les prévisions économiques et la bourse en temps normaux ?

Le doigt mouillé doit avoir sa part dans ces chiffres scientifiques.

Tout cela répété à l’envie toutes les heures par les « économistes journalistiques » qui en général ne voient rien venir.

L’important semble-t-il est d’entretenir le suspense et la peur chez les auditeurs et téléspectateurs, meilleure façon de les retenir devant leurs postes dans cette période de déconfinement dont on prévoit les pires résultats sur la santé virale, physique, psychologique.

A quoi sert cet entretien de la peur sinon à « tenir » la population qui pourrait se rebeller et mettre en cause le pouvoir.

On fait courir l’idée que le pire va arriver pour mieux faire comprendre que grâce aux mesures prises par nos élites nous avons évité le pire.

Les superbes courbes prévisionnelles de la progression de la pandémie (en France) ont été cassées par le confinement miraculeux. La dernière courbe vue sur « Science et Vie » est superbe ! Ils n’auraient, cependant, pas dû tracer les marges d’incertitudes de la courbe qui montre l’étendue de l’enfumage.

Tenez-vous bien, les gestes barrières ont « contribué à réduire de 84% » la transmission du virus en France. À un cheval près ? C’est beau les chiffres, on a plus qu’à y croire. 

Sciences et vie juin 2020

Article intéressant sur les gestes barrières au chapitre "Science et société" par Jean-Baptiste Veyrieras, toujours dans « Science et Vie »

Vous devriez le lire dans "Science et Vie" de Juin 2020.

Il cite en particulier Coralie Chevallier, chercheuse en sciences* cognitives et comportementales à l’Inserm et à l’école normale supérieure. Elle participe à la mission pour la stratégie nationale de déconfinement.

Elle dit : il est déterminant d’orienter au mieux ces comportements protecteurs. On n’est pas loin de la manipulation des esprits. « Il faut agir sur les croyances ». J’ai un peu peur des dérives ! N’est-ce pas Mr Salomon notre directeur général (de guerre) de la santé.

Il faut compter sur le « nudge » nous dit-on. Lisez et vous comprendrez qu’il n’y a pas de terme français pour vous éclairer.

Les sciences comportementales. Sciences molles ? En fin de post lire ma réflexion sur ce qu’est la science (*). Mais ce n'est que mon avis non spécialisé. (heureusement ?

 

Qu’en est-il dans d’autres pays qui ont fait mieux et dans ceux qui ont fait beaucoup moins bien ? En Corée et aux Etats unis par exemple ?

 

Dans le même article sont montrés les 3 piliers de la stratégie de la prévention. Que nous les a-t-on montrés au début de l’épidémie (toujours dans « Sciences et Vie » de juin 2020)

 

Pour vous achever cette courte lecture

Covid-19 : quand les normes mettent un coup d'arrêt à la solidarité

Paris, le lundi 18 mai 2020 - C'est un bel élan de solidarité qui connait désormais un coup d'arrêt brutal. Durant les heures les plus critiques de l'épidémie de Covid-19, la plateforme Covid3D a mis en relation des centaines de professionnels de santé désarmés avec des milliers de bénévoles prêts à [...]

http://www.jim.fr

On en sortira pas!

Foin des initiatives innovantes, l’administration normative reprend ses pouvoirs de blocage.

Estic tip 5

 

* Je me pose souvent la question de ce qu’est la science (dure ou molle) ce qu’est une connaissance scientifique. Dans les avancées de la science beaucoup sont remises en causes, voire complètement abandonnées par des avancées, souvent technologiques. Math et ordinateurs, physique et nouveaux moyens de mesures cyclotron, Astronomie et télescopes et satellites, ces nouveaux moyens souvent obligent à revoir l’ensemble de nos certitudes qui s’appuyaient sur les connaissances antérieurement acquises avec des moyens imparfaits. Les moyens actuels n’étant de toute façon qu’une étape.

Et il ne faut pas oublier que nos découvertes actuelles ne sont que des résultats temporaires acquis avec des moyens qui restent imparfaits et limités.

En médecine beaucoup de choses ont changé. J’ai eu la chance de travailler en cardiologie où nos connaissances ont progressé à grande vitesse et ont remis en cause au moins en partie les certitudes antérieures. Mais il ne faut jamais oublier que les certitudes actuelles sont le fruit de moyens imparfaits. Nous sommes passé de l’examen clinique plus ou moins aidé (stéthoscope), à la radiologie, puis l’électrocardiographie et les procédés d’enregistrement complexes, la phonocardiographie, puis le scanner, l’échographie, l’IRM, le cathétérisme. Le danger est de croire que nous avons tout compris, alors que nous ne sommes que devant des « certitudes » temporaires.

Il en est de même des sciences molles dont on parle. Elles prétendent diriger les populations et leur fixer des obligations, plus ou moins en force, pour leur bien ! Bien déterminé par qui et on devrait plutôt se poser la question pour qui.

Il faut donc toujours se remettre en cause, ce qui n’est pas toujours le cas des scientifiques, mais jamais le cas des politiques. C’est du moins mon avis.

Posté par Estic tip à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2020

23 Mai 2020 Ça continue

Je vais être amené vers la fin de ce commentaire à vous faire un petit cours de cardiologie.

Courage à vous, c’est le B, A, BA.

Il faut « mater » les conducteurs, dans le sens de mettre au pli mais aussi en l’espionnant. Le gouvernement a continué à travailler, il n’a rien d’autre à faire ? A quand le LBD pour les infractions routières ? 

Mais pas pour tout le monde, il faut être très coulant dans les banlieues chaudes.

J’ai regardé avec intérêt cette vidéo de « Thinkerview ». Durée d’environ deux heures ½. Je n’ai pas eu le courage de retrouver le minutage de ce passage où il est dit que les consignes étaient de les laisser tranquilles ! Je me décourage parfois.

Voici ce que dit Christian Harbulot, directeur de l’école de guerre économique.

Il en parle, et j’ai tendance à le croire. Il ne faut pas embêter les dealers et actuellement les islamistes, pour acheter une paix au moins temporaire. Mais donner une impression de fermeté en punissant ceux qui ne respectent pas le 1 mètre de distance ou qui mettent le pied sur une pelouse, ou dans certains endroits sur le sable d’une plage, ou en s’arrêtant quelques secondes. Grand enfumage.

 

Bolsonaro au Brésil applique les préceptes du chaos de l’école de Chicago. C’est un vilain. En douce nos dirigeants appliquent les mêmes méthodes. Il a été soutenu au début par nos élites Trump, Macron etc. car il s’est fait élire contre les socialistes et qu’il a ouvert son pays aux grandes entreprises américaines surtout. (toujours la théorie du chaos bien appliquée).

Mais maintenant il est de bon ton de lui tomber dessus, à ce méchant de Bolsonaro. Il n’est pas politiquement correct.

Bolsonaro parle très mal, jure, emploie des gros mots. Ce n’est pas comme notre président qui même d’après le « canard enchainé », ne parle qu’avec des phrases très bien construites sans écarts de langage, c’est du moins ce que les communicants qui manipulent veulent nous faire croire. Le canard n’est pas distribué actuellement, comme tous les journaux du fait de la grève des distributeurs. Mais là la TV n’en parle pas et ne s’offusque pas. Sans doute de l’hémianopsie.

 

Nouvelle étude sur la (hydroxy) chloroquine. Parue dans « the Lancet ».

Covid-19 : une étude internationale suggère un risque accru de mortalité sous hydroxychloroquine

L'hydroxychloroquine et la chloroquine ont-elles un intérêt dans le traitement du Covid-19 ? Les études s'accumulent, sans apporter pour l'instant de preuves décisives en faveur de ces molécules dont le président américain, Donald Trump, s'est fait le champion mondial, inspiré par l'infectiologue français Didier Raoult.

https://www.lemonde.fr

 C’est drôle le chœur des journalistes, qui n’ont pas lu l’ensemble de l’étude et qui insistent sur la remise en cause de Raoult. Là aussi hémianopsie. Cette histoire me semble de plus en plus un enfumage.( Même remarque on en parle dans l’interview citée plus haut, passage à 1 h 39).

Moi la seule chose que je souhaiterais qu’on m’explique : pourquoi l’avait-on mis en vente libre et qu’en janvier on l’a interdit. Combien de morts pendant les 40 ans d’utilisation libre voire recommandée contre la malaria (ancien terme pour parler du paludisme autrefois), et que les touristes prenaient sans précaution en prévention ? Pas d’études là-dessus ? Quid de la pharmacovigilance des savants ? C’est étonnant ou alors les scientifiques sont vraiment nuls. Vite un procès !

D’ailleurs ils le confirment tous les jours en défendant chacun sa chapelle. Ils se déconsidèrent et se sont déconsidérés pendant toute cette pandémie.

Nouvelle étude contre la chloroquine. La 2 la cite abondamment. Rien sur les études aux résultats différents.

Cette étude donne une augmentation de la mortalité ou/et de troubles du rythme (amalgamés). Associer les troubles bénins du rythme avec la possibilité de décès m’a toujours paru, dans les études une approximation dangereuse. Si on ne compte que les morts, on a trop peu de cas et l’étude n’est pas valable, si on amalgame deux choses on augmente les chiffres mais on perd en signification. Voilà le dilemme.

On ne vous dit pas, et surtout la journaliste qui n’a lu ni l’étude ni ne sait de quoi elle parle, c’est que les électrocardiogrammes faits en prévention de troubles du rythme n’apportent aucune certitude, au mieux évitent les sujets à haut risque. (qui en a eu avant d’aller en Afrique en pays de paludisme ?). Il faudrait entend-on dire renouveler les ECG tous les jours. Formidable, l’a-t-on fait pour les touristes ?

Et disons-le la dangerosité se base en grande partie sur la mesure de l’intervalle QT.

Petit rappel par le CHU de Nantes qui lui est une référence

le syndrome du QT long - diagnostic clinique

Ce site utilise des cookies et des services tiers afin d'établir des statistiques d'audience et de vous fournir un service adapté. En cliquant sur "J'accepte", vous autorisez l'utilisation de ces cookies et services. En savoir plus Vous avez donné votre consentement pour le dépôt de cookies de mesures d'audience dans votre navigateur.

https://www.chu-nantes.fr

Il existe en effet des allongements de QT pathologiques et qui peuvent, rarement sur un mode mineur, augmenter les risques d’ un trouble du rythme cardiaque et qui peut être très grave (mais rarement et la prévision en est difficile).

55067903-ecg-normal-électrocardiogramme-onde-p-segment-de-pr-l-intervalle-pr-qrs-intervalle-qt-le-segment-st

Voilà un tracé ECG, l’image représente environ 1 seconde, chaque carré en ligne rouge marquée représente 20/100 de secondes, (5 carrés foncés représentent 1 seconde) chaque petit carré représente 0.04 secondes. Il existe des QT génétiquement long mais comme l’explique Nantes le QT varie en fonction de la fréquence cardiaque et de l’état du patient. Et il n’est pas toujours facile de prime abord de faire la mesure et de déterminer où commence Q et où finit T.

Pour mémoire un ECG considéré comme normal montre un PQ < à 0.20 secondes, un QRS autour ou inférieur à 0.08 secondes (ici il est très élargi pour la démonstration). Par ailleurs vous avez là un ECG sur une dérivation de démonstration, un véritable ECG ressemble plutôt à ceci quand on lit les 12 dérivations standard. En réa on se base le plus souvent sur une seule dérivation qui peut avoir l’un des aspect d’un des tracés sur 12 dérivations cela défile et n’est pas toujours facile à mesurer, et souvent l’Intelligence artificielle donne des calculs erronés.

 

Ceci est un tracé en 12 dérivations chaque « dérivation » notée D1, D2, D3, AVR AVL, AVF et de V1 à V6 montre des aspects différents d’un même cœur au même instant vu sous des angles différents. Eh oui il faut un peu étudier et réfléchir en médecine. Alors faire confiance aux journalistes de TV ……

 Celui-ci est celui d'un homme jeune, celui d'une femme peut avoir vdes critères légèrement différents....ECG normal

Sachant que les patients ont peut-être reçu du Paracétamol qui lui-même modifie le tracé et peut occasionner des troubles du rythme (certes le plus souvent bénins), il est difficile, même à postériori d’être aussi affirmatif que le disent les journalistes TV. Le Monde est plus circonspect.

Pendant que j’y pense une « autre étude » aurait montré que fumer protège du virus. Les journaux ont passé le message. Peut-être parce que le gouvernement avait autorisé les bureaux de tabac à rester ouverts et que le tabac n’a pas d’autres effets délétères ! A moins que la privatisation de la Française des jeux n’ait été faite avec des conditions secrètes d’ouverture des bureaux de tabac distributeurs ! Allez savoir.

 

Résumant un peu tout ça du point de vue médical et santé

Un article sage et à lire absolument

" Mourir devient une erreur médicale ", une interview du Dr Luc Perino

Paris, le samedi 23 mai 2020 - Le dernier livre de Luc Perino " Patients zéro - Histoires inversées de la médecine " nous offre une pause qui nous fait prendre de la hauteur. A travers chaque récit, l'auteur, médecin diplômé d'épidémiologie et de médecine tropicale, fait une analyse sans concession des [...]

http://www.jim.fr

 

Pour devenir apparatchik de la république il faut faire preuve de souplesse.  Sur le quotidien du Médecin cet article que vous ne pourrez peut-être pas lire :

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/politique-de-sante/ce-que-vous-ne-savez-peut-etre-pas-sur-olivier-veran-ministre-de-la-sante?xtor=EPR-4-%5BNL_weekend%5D-%5B20200523%5D&utm_content=20200523&utm_campaign=NL_weekend&utm_medium=newsletter&utm_source=qdm

« Ce que vous ne savez (peut-être) pas sur Olivier Véran, ministre de la Santé »

 

Une question. Nos « grands hommes (et femmes) politiques sont-ils aussi fidèles en politique qu’en leurs promesses de fidélité lors de leur mariage. La multiplicité de leurs maitresses, ou amants et autres concubines (concubins) me font en douter. Et le comportement de certains en dit long sur leur maturité.

La conduite publique n’est à mon avis pas sans rapport avec la conduite privée. Le pouvoir monte au cerveau et aux hormones.

 

Et je vous cite toujours le même. Maudrux.

Du bon sens.

Le Covid l'écureuil et la gazelle.

L'épidémie actuelle nous fait découvrir que dans notre pays les écureuils ont disparu, exterminés par un virus non coronaire. Cette épidémie est même une pandémie mondiale, mais notre pays est le plus touché. Cet animal est en voie de disparition, comme beaucoup d'autres animaux, en raison de l'activité humaine, qui ici porte atteinte à sa qualité principale et vitale : l'épargne.

https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr

Estic tip 5



Posté par Estic tip à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 mai 2020

22 Mai 2020 Situation oblige

Ecologistes

On n’ entend plus une voix pour flétrir l’utilisation du plastique. On ne parle plus que de bâtonnets de prélèvement (qui ne sont pas en bois ou papier compressé), sondes d’intubation matériel jetable de ventilation à usage unique, systèmes de perfusion, d’alimentation, poches de perfusions à usage unique et tout le matériel masque, bonnet, sur chaussures, compresses en sachets stériles et qui ne sont plus en tulle.

Pas un mot de nos défenseurs du zéro déchet. Et si je n’ignore pas l’utilisation qu’en font les médecins et qui a fait progresser l’asepsie des gestes médicaux, je constate l’inflation de ces déchets et le coût de leur élimination et leurs résidus néfastes.

 

Voilà qui peut apporter des éléments à mes réflexions sur l’architecture

COVID-19 : comparaison des dynamiques d'évolution de l'épidémie dans six métropoles

La façon dont les différents pays ou métropoles ont fait face à l'épidémie de COVID-19 a fait l'objet de nombreux commentaires. Une publication italienne propose une première évaluation épidémiologique de la diffusion de l'infection au sein de 6 grandes métropoles ou agglomérations: New-York, communauté de Madrid, Ile-de-France, Bruxelles-Capitale, Grand Londres et la Lombardie.

https://www.univadis.fr



Et revoilà l’ancien monde. Avoir dirigé un syndicat complaisant n’est pas sans intérêt. Il suffit de le faire oublier quelques temps dans une sinécure. Lire « après la CFDT »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicole_Notat

Chevallier( e) de la Légion d’Honneur pour services rendus. A qui ? aux syndicalistes ou aux employeurs, à l’Etat ? (il s’agit d’une question).

On ne peut douter que « Le Ségur de la santé » sera conduit dans le sens que le souhaite le gouvernement. J’ignore les compétences en santé de cette syndicaliste professionnelle, mais elles me paraissent minces. Les volontés de l’Etat ne seront pas perdantes. A mon avis le PowerPoint de « restitution » a déjà été préparé par les ministères de la santé et de Bercy.

Combien d’indemnités pour cette mission ?

 Nicole Notat chargée de piloter le très sensible «Ségur de la santé»
 

L'ex-dirigeante de la CFDT promet d'exercer cette mission «en ayant à cœur d'organiser l'écoute réciproque et le...

 

Gestes barrière toujours

Geste de précaution, de protection quand on s’adresse à des citoyens adultes qu’on ne veut pas enfumer. Pourquoi le choix de gestes barrière ? Pourquoi pas d’hygiène. Je me rappelle qu’au début du Covid une « étude » opportune est venue confirmer que les français étaient sales. Une preuve : les hommes ne changeaient pas de slip tous les jours ! Toujours les hommes violents, violeurs et sales. Maintenant on les incite à mettre le slip sur la figure en remplacement des masques que l’on ne peut pas non plus changer toutes les 3 heures.

J’ai souvent remarqué que certaines femmes préféraient les hommes goujats (vidéo ministérielle récente) ou les hommes limités dans leur réflexion, voire un peu concons, pour preuve les villas (ou les feux ?) de l’amour ou les iles de la tentation, les anges de la téléréalité, et je suis tombé à l’instant sur « les marseillais aux caraïbes » (qui me semble le summum de la débilité ou de la psychiatrie). Désolé je ne garantis pas les titres étant allergique dès la première minute du Zap.

 

Etude espagnole à lire

En Espagne les travailleurs en première ligne moins contaminés que les autres !

Madrid, le jeudi 21 mai 2020 - Le ministère de la santé espagnol et l'Institut de santé Carlos III ont mené une vaste étude séro-épidémiologique longitudinale (dont la France pourrait être jalouse !), dont l'objectif était d'estimer la prévalence de l'infection par le SRAS-Cov2 en Espagne et d'évaluer [...]

http://www.jim.fr

 

Ce n’est pas parce que les infos TV utilisent une tablette géante pour démontrer l’actualité, que ce qui est montré est vrai.

 C’est donc vrai puisque c’est sur la tablette et internet !

Devant la tablette, un « journaliste » s’agite, du type vendeur de bagnoles d’occasion.

 

Mais ne pas oublier que l’épidémie est maintenant en Amérique du sud, qui elle rentre dans l’hiver et qui n’a pas mieux prévu que nous l’arrivée du Covid. La pandémie continue sa trajectoire d’Est en Ouest et du Nord au Sud.

Il serait peut-être bien pour notre gouvernement et son conseil scientifique de prévoir un éventuel second tour de l’épidémie, même si la Chine peut présenter un barrage. Hong Kong a continué à être mise sous le boisseau par le pouvoir central qui a continué en douce à mater les contestataires, un peu comme chez nous la crise du virus n’a pas arrêté la reconstitution des stocks de LBD.

 On ferait peut-être bien de ne pas compter sur les autres et de faire des stocks de précaution de masques de gel et de lits.  Filants ????? cette fois-ci. Plutôt que des stocks de grenades et de LBD (Lanceurs de balles de défenses qui énucléent).

 

Voici où en est l’épidémie

Evolution janvier février

 

COVID-19-outbreak-timeline.gif



English: Animated map of confirmed COVID-19 cases spreading from 2020-01-12. Español: Mapa animado sobre los casos confirmados de COVID-19 desde el 12 de enero de 2020 中文: 确认的COVID-19病例从2020-01-12开始传播的动画地图。 Русский: Анимированная карта подтверждённых случаев заболевания коронавирусной инфекцией COVID-19 с 12 января 2020 года

 

Etat actuel de la pandémie.

Pandémie de Covid-19

La pandémie de Covid-19 , est une pandémie d'une maladie infectieuse émergente, appelée la maladie à coronavirus 2019 ( Covid-19), provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2. Elle apparaît le dans la province de Hubei (en Chine centrale), et plus précisément dans la ville de Wuhan, puis se propage dans le monde entier.

http://wikipedia.org

 

Anticipons même si cela n’est pas certain.

 

Mais Philippe anticipe, il va décider la date des élections municipales. Il se pose en maitre du jeu et du temps de la guerre picrocholine.

 

Je dis peut-être des bêtises, mais lorsque j’entends ces grands savants interrogés par la TV, j’ai moins peur d’être stupide.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2020

21 Mai 2020 Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

Le blog du Dr Maudrux relaie presque sans commentaires une étude française, non pas clinique mais biologique

De la synergie Hydroxychloroquine/Azithromycine.

En 2004, des chercheurs de la KULeuven, dont le professeur Van Ranst, se sont penchés sur différents médicaments pour lutter contre l'épidémie de SRAS. " Le but de notre recherche en 2004 était de trouver des médicaments qui existaient déjà et qui n'avaient pas d'effets indésirables" , souligne le professeur belge.

https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr

avec un lien sur l’article de ce chercheur en virologie français

Synergistic antiviral effect of hydroxychloroquine and azithromycin in combination against SARS-CoV-2: What molecular dynamics studies of virus-host interactions reveal

Emergence of the new coronavirus, SARS-CoV-2 has led to a global pandemic disease * Hydroxychloroquine/azithromycin combination therapy is currently being tested * Molecular mimicry between azithromycin and ganglioside sugar is revealed * Azithromycin binds to the virus spike protein of SARS-CoV-2 and hydroxychloroquine binds to gangliosides * Hydroxychloroquine/azithromycin have synergistic effect against SARS-CoV-2 infection The emergence of SARS-coronavirus-2 (SARS-CoV-2) has led to a global pandemic disease referred to as coronavirus disease 19 (COVID-19).

https://www.sciencedirect.com

Il est traduit automatiquement en français par Google, ce qui m’a bien facilité les choses.

Personnellement cet article est crédible, mais en même temps le quotidien du Médecin publie (non accessible sans abonnement) 

https://www.lequotidiendumedecin.fr/live-chat/pr-yazdan-yazdanpanah-aucune-etude-randomisee-na-encore-fait-la-preuve-de-lefficacite-de?xtor=EPR-1-[NL_derniere_heure]-[20200520]&utm_content=20200520&utm_campaign=NL_derniereheure&utm_medium=newsletter&utm_source=qdm

Le Pr Yazdan-Yazdanpanah réaffirme qu’aucune étude clinique sérieuse ne valide un tel traitement. Ceci est vrai si on ne se base que sur des études cliniques dans les règles (études avec patients tirés au sort en double aveugle, traitement contre placebo, mais avec des patienst qui adhèrent au protocole de façon officielle et signée. De telles études, si enfin on les fait dans des conditions préconisées, au début de l’infection, ne donneront des résultats que lorsque l’épidémie sera terminée, mais cela sera dans les formes « scientifiques ». Mais un peu tard.

A noter que ce professeur d’un hôpital parisien a lui-même fait la maladie, sérieusement. « il n’ y a pire sourd »… il fait partie du Conseil scientifique….

 

Revoilà le trou de la sécu. Comme tous les gouvernements avaient prévu le comblement du trou, mais toujours pour demain, Darmanin l’avait prévu pour 2024. Finalement ce sera 2033 !!!

Et hop un petit texte : « un projet de loi prévoyant une défaisance massive de dette sociale" doit être envoyé "très prochainement aux partenaires sociaux"

Il suffit de dire dans un texte que finalement on s’en fout, pour que tout rentre dans l’ordre. Tout ce qui était impossible pour les gilets jaunes, se règle par un trait de plume lorsque cela arrange le pouvoir. Il suffit de changer l’emballage pour changer la présentation des choses. J’aurais dû faire de la politique et de la com. Il suffit de savoir faire des tours de passe-passe.

Mais je n’ai, pour l’esbrouffe, aucune compétence, malheureusement je suis un pragmatique. J’appelle un chat un chat. Et non pas en « même temps » autre chose.

 

L’exécutif.

A propos, ou hors de propos, les journalistes parlent maintenant souvent de l’exécutif qui décide, beaucoup moins de Jupiter. Auraient-ils senti comme un malaise à la tête de l’Etat ? Les journalistes semblent ne plus vouloir mettre leurs œufs dans le même panier !

 Je décide, il exécute disait Sarkozy.

 

Loi El Khomri va servir à licencier dans les entreprises. Les DRH, confinés, en télétravail sans risques, vont pouvoir enfin dégraisser les entreprises.

Le monde d’avant revient à grands pas, et toujours avec l’argent du contribuable. Celui-ci devient de plus en plus rare en cette période ou le chômage va exploser. Aïe.

Mais l’intérêt c’est que cela va faire taire les socialistes qui ont voté ces lois sous Hollande. Vite des élections pour faire mal et sauver sa peau. C’est un métier.

Myriam El Khomri

Myriam El Khomri, née le à Rabat (Maroc), est une femme politique française. Elle possède également la nationalité marocaine. Membre du conseil national du Parti socialiste à partir de 2008, elle est conseillère de Paris dans le entre 2008 et 2014.

http://wikipedia.org

 

Sylvester Stallone et Sandra Bullock, la mémoire m’est revenue sur ce film en écoutant les leçons sur les gestes barrière. C’est surtout l’amour sans contact et sans échange de fluides, (scène que je n’ai pas retrouvée sur internet, si vous retrouvez, n’hésitez pas à me donner le lien dans les commentaires), qui m’ a suggéré de le rechercher tant on se rapprochait (oh ! le vilain mot) de la situation actuelle.

Demolition Man

Demolition Man ou Le Destructeur au Québec est un film de science-fiction américain de Marco Brambilla, sorti en 1993. À Los Angeles en 1996, Simon Phoenix, un psychopathe traqué par la police et qui a transformé la ville en zone de guerre, s'est emparé d'une trentaine d'otages avant de se réfugier dans une planque pleine d'armes et d'explosifs.

http://wikipedia.org

Prémonition de notre société d’après. Heureusement le film se termine bien. Le dictateur soft est tué, son communicant est laminé, le méchant termine très mal.

A regarder n’est-ce pas prémonitoire

et

 

Amusant non ?

Pour ceux qui n’ont pas le temps voici un résumé.

En 2032, la société est désormais non violente, le dernier meurtre remontant au 25 septembre 2010. Simon Phoenix est décongelé plus tôt que prévu et, ne s'avérant nullement guéri de ses pulsions agressives, parvient à s'échapper de la cryo-prison après avoir tué plusieurs personnes. La police, ne sachant plus comment lutter contre de tels criminels, décide de recourir à un policier plus expérimenté en la matière : John Spartan. Elle sort Spartan de son hibernation trente-quatre ans plus tôt que prévu et, en échange de sa libération définitive, le charge d'arrêter son ennemi de longue date, Phoenix, avec l'aide des policiers Lenina Huxley et Alfredo Garcia. Au fil de son enquête, Spartan découvrira un monde aseptisé, où dire des gros mots est passible d'amende et où l'on fait l'amour par ordinateurs interposés.

 

Autre commentaire amusant de notre société actuelle

Moi ça m’a fait rire, il y a du vrai, si vous avez le temps de tout écouter.

 

Ecoutons ceux qui nous font rire. Et résistons au monde merveilleux qu'on nous prépare.

Estic tip 5

 

Posté par Estic tip à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2020

20 Mai 2020 Enfumage toujours

Dans la lignée de la négation du manque de masque qui pour Mr Macron n’était qu’une saine gestion des stocks. (Je vous ai mis le lien pour cette vidéo hier).

Cette vidéo m’a bien amusé et va dans le sens de mon impression d’enfumage Macronesque.

Regardez aussi la fin. (A la 13ème minute)

 

N’est-il pas un peu fatigué, dans le sens que donnait Lionel Jospin au moment des futures élections présidentielles disant que Chirac était fatigué alors qu’il débutait son Alzheimer.

J’espère qu’il ne va pas quitter le train en marche, comme l’a fait un de ses prédécesseurs !

 

Stats dépistages, reflet du roupillage dominical des ARS. Les soignants travaillent le week-end , éventuellement sont rappelés de nuit. Mais les ARS s’endorment sur les chiffres le week-end, les ARS sont en guerre mais le week-end est sacré ! ce sont des vrais administratifs de la santé, pas des soignants.

Image de https://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie_de_Covid-19_en_France d’hier.

cas déclarés

 

J’ai reçu grâce à ma fille des infos passionnantes sur le traitement des statistiques par nos performantes administrations, suivies aveuglément, sans aucun recul par nos spécialistes de l’information télévisuelle.

Comment la France compte-t-elle ses morts ?

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, l'avalanche d'informations sur le nombre des morts laisse une impression contradictoire : ils seraient comptés jour après jour mais gravement sous-estimés. Comment donc s'y prend-on en France pour décompter les morts, et que valent les chiffres ?

https://theconversation.com

On entend beaucoup les commentateurs TV dire qu’Il faut se réinventer, se reconstruire, se revisiter, refonder donc et travailler sur soi, mais on ne dit pas comment, Y a qu’à, faut qu’on, du vent tout ça.

Ils n’ont pas d’échantillons sur eux. Les TV usent jusqu’à la corde leur vieux stocks de films, de vidéo, de jeux enregistrés, sans compter les retransmissions d’étapes des anciens tours de France.

Petite exception la 5 et Arte pour la qualité de ses rediffusions et diffusions.

Nos grands journalistes se contentent de faire leurs interviews en télé conférence, mais en posant les mêmes questions, évitant les mêmes sujets qui fâchent.

Amusé par l’interview du ministre de la culture par J.Wittenberg ce matin sur France TV. On ne peut pas dire que les questions soient percutantes et il se contente de réponses enfumantes sur le sujet de la « réinvention » par l’Etat de la TV publique. On continuera comme avant en diminuant le nombre de chaines, pas de questions sur ce que devient le personnel. On comprend qu’il ne faut pas agacer le ministre si on veut conserver sa place.

Ce sera la même chose pour nos grands groupes industriels. Ils recevront les subventions de l’Etat et continueront à licencier en France à la moindre crise. Et délocaliseront les emplois à l’étranger comme dans le monde d’avant. Exemple Renault ce jour. Le nouveau monde est un enfumage !

 

Pour terminer voici un commentaire de Philippe Bilger, publié dans son blog aujourd’hui. C’est bien dit avec le talent qui est le sien. Mais les conclusions rejoignent les miennes.

Apolline de Malherbe, une journaliste émissaire ?

Qui oserait encore dire que le Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM), créé à la fin de l'année 2019, ne sert à rien ? Pour que personne ne se méprenne, mon interrogation est ironique.

https://www.philippebilger.com

Estic tip 5



Posté par Estic tip à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2020

19 Mai 2020 Amnistie

J’ai reçu un texte non signé, par mail d’un ami .

Ce texte mettait en cause l’auto-amnistie des politiques pour cette crise sanitaire au nom d’une loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire.

Je mets le texte de ce mail en lecture PDF.

Cliquer ici ----->   Du_jamais_vu

Il n’est pas signé, Fake news ? Mais alors il faudrait le signaler à grands cris !

Et il fait référence à ce texte

Projet de loi nº 2902, adopté par le Sénat prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions

Presentation de l'Assemblee nationale, du palais Bourbon, de ses membres (deputes), de son fonctionnement et de son actualite : agenda, travaux en cours (amendements, rapports, commissions, lois), textes et dossiers (legislatifs ou d'actualite)...

http://www.assemblee-nationale.fr

Avez-vous compris, dès l’article 1, l’ autoamnistie de tous ceux qui pourraient être suspectés d’être responsables des dégâts.

Comme majorité et opposition ont une part de responsabilité ce sera voté à la presque majorité !

Responsables pas coupables

Les journaux télévisés ne s’étendent pas sur la question si par « chance » ils y font allusion.

Si j’ai bien compris, en plus, les délais d’instruction et d’appels sont prolongés à l’infini, pas de limites.

Bravo les artistes.

Rapport de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte les dispositions restant en discussion du projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions. (Mme Marie Guévenoux)

Presentation de l'Assemblee nationale, du palais Bourbon, de ses membres (deputes), de son fonctionnement et de son actualite : agenda, travaux en cours (amendements, rapports, commissions, lois), textes et dossiers (legislatifs ou d'actualite)...

http://www.assemblee-nationale.fr

A lire beaucoup d’enfumage

Mais résultat quand même

« Quand on respecte les obligations particulières de prudence prévues par la loi et le règlement, et quand on n’a commis aucun acte intentionnel provoquant une contamination, on ne doit pas se voir poursuivi au titre de sa responsabilité pénale. Si on écarte les différences de rédaction, il me semble que cette idée est relativement partagée, y compris par le Gouvernement. »

Je n’ai pas tout lu et je ne suis pas juriste mais quand il y a de l’enfumage sur une multitude de pages le citoyen ressent comme une sensation d’être pris pour une morue ou pour un hareng, enfumés.

Essayez de comprendre le tableau comparatif de la fin !

 

Il est sûr que ce ne sont, et que je ne suis que des conspirationnistes qui ne croient que de fausses nouvelles.

 

Mais ce qui intéresse les journalistes c’est la création d’un nouveau groupe, issu de LREM, à l’Assemblé Nationale, et qui ferait perdre la majorité absolue au dit LREM.

Cela ne semble pas changer grand-chose les troupes de Bayrou feront le joint. Dire que j’ai pensé à un moment que ce politicien représentait la sagesse !

Comme on dit en sport, il a les mots pour motiver les électeurs, quand aux actes, ils ne sont pas aussi limpides.

 

Mais l’instruction sur les soupçons d’utilisation frauduleuse des indemnités pour les parlementaires européens semble « marquer le pas ». Cela a justifié son départ précipité du gouvernement Macron-Philippe.

La justice traine, beaucoup plus que dans d’autres cas et les journalistes ne s’en préoccupent pas. Ils ne s’intéressent qu’au cas du Rassemblement national.

Toujours la même chose « que vous soyez …… ! ».

J’aimerais bien que Philippe Bilger s’exprime à ce sujet. Comme j’aurais aimé qu’il s’exprime sur le secret des affaires.

Peut-être ai-je mal cherché ?

 

Petit amusement j’ai croisé une voiture avec un couple ( ?) de mon âge, très rigidement encastrés dans leur siège de voiture et tous deux masqués. On sentait des personnes partant dans leur voiture en milieu hostile mais dans un village à la population déconfinée mais clairsemée. Effet de l’atmosphère de guerre entretenue par les médias et le gouvernement ?

Par contre j’ai vu, dans un lieu un peu écarté du village, un rassemblemens de jeunes ados qui devaient reprendre le collège le lendemain et pour qui le rapprochement social était de mise, surtout entre filles et garçons.

La notion de risque n’est pas la même pour tous.

 

Mais il est toujours content de lui, regardez la vidéo. Pinocchio va ! Lui non plus n’appartient pas au même monde que nous !

Emmanuel Macron : "Nous n'avons jamais été en rupture" de masques

il reconnaît toutefois des "manques" et des "tensions". La France n'a "jamais été en rupture" de masques, a assuré Emmanuel Macron, dans une vidéo diffusée lundi 18 mai sur BFTMV. "Beaucoup de choses ont été dites sur ce sujet (...), les choses ont été dites, les choses ont été gérées, a expliqué le président.

https://actu.orange.fr

 

J’ai perdu un job possible pour moi

Le Conseil d'Etat suspend l'usage de drones par la préfecture de Paris

La haute juridiction a sommé l'État, lundi 18 mai, " de cesser, sans délai, de procéder aux mesures de surveillance par drone ", dans le cadre d'une procédure intentée par La Quadrature du Net et la Ligue des droits de l'homme. Cette suspension est effective jusqu'à la parution d'un arrêté ministériel.

https://www.mediapart.fr

Moi qui m’apprêtais à traverser la rue !

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2020

18 Mai 2020 Tous bien groupés autour de la distanciation sociale

Les 4 vérités

Jeff Wittenberg, le journaliste bien gentil avec son invité ce matin, on sent qu’il ne parle pas à un opposant.

Son interlocuteur Arnaud Fontanet

Biographie

Arnaud Fontanet est professeur à l'Institut Pasteur et au Conservatoire national des arts et métiers.Ancien interne des hôpitaux de Paris, docteur en médecine (université Paris-V) et en santé publique (université de Harvard), il est spécialisé en épidémiologie des maladies infectieuses et tropicales.

https://www.college-de-france.fr
Télématin Les 4 vérités - Pr. Arnaud Fontanet

Chroniqueur : Jeff Wittenberg Le professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste, membre du Conseil scientifiques est l'une des personnes qui orientent les décisions du gouvernement. Ces derniers jours, avec le déconfinement amorcé le 11 mai, de nouveaux foyers de contaminations se multiplient à travers la France. Une deuxième se dessine-t-elle ?

https://www.france.tv

Bon raisonnement et parole claire. Mais il reste très politiquement correct

Mais c’est un avis personnel. Il fait partie de la commission qui conseille le gouvernement. Ou plutôt qui soumet un avis. 

Quand on teste on « découvre » des foyers de contamination méconnus.

Il fut un temps récent où on se contentait, faute de tests, de confiner les proches sans les tester. Maintenant enfin on teste l’environnement comme l’aurait voulu le bon sens, si nous avions eu des tests.  Et les journalistes poussent des hauts cris, découvrent des clusters. Tous les clusters actuels étaient en formation avant le déconfinement. On a simplement découvert des contaminations d’avant.

C’est ce qui aurait dû être fait dans les Ehpad et qui n’a pas été fait.

Nous avons été toujours en retard dans notre soi-disant guerre. Et nous le sommes toujours. Mais il faut faire comme si nous avions tout bien fait. Pour sauver les sondages de nos élites ?

L’interviewer l’a dit à juste raison et il va falloir attendre une quinzaine de jours avant que ce nouveau protocole puisse être interprété. Attendons, mais il semble bien que l’épidémie s’épuise doucement.

 

Je suis étonné du silence des Urbanistes et des architectes.

La crise sanitaire ne leur a donc rien inspiré ?

On les a peu entendus. Sauf par l’intermédiaire de Mme Hidalgo qui veut tout le monde à vélo, mais habitant dans les mêmes immeubles soit vétustes, soit empilés qui ont montré leur capacité à créer des « clusters ».

Tout le monde à vélo (comme Anne Hidalgo ?) n’est-ce pas papys et mamies ! Vive les cols (du fémur) !

Il est vrai que la clientèle ciblée par la dame vit dans des hôtels particuliers et circule dans des limousines qui se rient de la modicité des amendes. (ou des prunes). Et qui ne sont pas concernés par les transports en commun réservés à la domesticité.

Usines, les abattoirs qui ont continué à travailler et qui nous ont permis de vivre, bien à l’abri. Les grandes barres d’immeuble outre la conduite de certains ont permis aux virus de se diffuser facilement

Comme les paquebots de croisière immobiles

J’en reviens aux hôpitaux.

Fermer toutes les petites unités pour regrouper tout en un même point a été la politique mise en route pour réduire les coûts disaient-ils. Mais on a constaté malgré tout le développement des structures administratives et la création de réunions de protocoles et de surveillance, détournant les soignants du soin. Je crois que beaucoup ont repris avec plaisir la main sur leur vocation qui est le soin en démontrant leur primoté de soignants.

Nos ainés (même pour moi le vieillard) étaient moins bêtes, même pour la tuberculose. Les services étaient pavillonnaires et à dimension limitée.

On a progressivement changé tout ça et tous les services différents regroupés en immeubles, en usines à malades. Comme les abattoirs ?

N’est-ce pas un bon sujet de réflexion pour ceux qui construisent ces immeubles.

On a l’impression parfois que ce qui importe est de fait une architecture qui flatte l’égo des conseils d’administration plus qu’une architecture fonctionnelle. Je pense personnellement qu’il faut faire l’inverse, d’abord des structures de taille humaine. Elles doivent être flexibles et adaptatives. Les ententes publique-privé qui figent les murs et les matériels sous peines d’explosion des factures à la moindre modification me semblent une aberration.

La beauté architecturale, si elle est nécessaire et indispensable, ne vient qu’après.

Rappelons-nous des chinois : deux hôpitaux fonctionnels en dix jours ! Moi ça me parle.

 

Données de santé

Je suis d’accord avec ce médecin. Même pour le Sida les autorités avaient interdit aux médecins de prévenir l’entourage du contaminé. Sans doute parce que les lobbies montaient en puissance et que l’état ne voulait pas se les mettre à dos. Comme médecin j’ai approuvé au nom du secret médical cette attitude qui visait à ce que ceux qui se sentaient suspects de contamination viennent se faire dépister et soigner, quoique à l’époque comme pour le Corona virus il n’avait pas de traitement efficace) . Nous pensions à l’époque qu’il fallait faire confiance au contaminé pour se prendre en charge et se responsabiliser auprès de ses proches. Il y a des moyens lors des consultations médicales pour convaincre ou pour contourner le secret absolu. Mais ce n’est certainement pas par un fichage administratif et des brigades de fonctionnaires qui plus est stockent ces données sur des data hub sans aucun contrôle. Les promesses des gouvernants ne valent pas tripettes comme le dit bien ce médecin.

Il est beau le nouveau monde de ceux qui nous gouvernent et qui, tout en se servant de l’exemple des pays « très encadrés » pour les dénoncer, utilisent sans doute les mêmes méthodes avec l’aval des députés et sénateurs, souvent d’une étiquette majoritaire qu’ils ont prise au nom du libéralisme.

 

Vidéo et écoutez bien la fin et réfléchissez !

 

Imitons la Chine pour son efficacité. Evitons de copier sa société qui convient peu à notre tempérament.

Estic tip 5

Posté par Estic tip à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]